Langage parlé et Langage écritSommaire
  • Langage parlé et langage écrit : 1
  •    La forme orale. 1
  •    La forme écrite. 1
  • La distinction entre l’oral /l’écrit : 1 
  •        La primauté de l’oral sur l’écrit 1
  •        La différence des substances basiques. 1
  •        La ponctuation contre la prosodie. 1

Langage parlé et langage écrit :

Le code de même langue est basé sur deux formes.
La forme orale : celle qui se trouve a programmes télévisée, les émissions radiophoniques, conférence et des débats.
La forme écrite : on la trouve aux articles journalistes, les revues, les romans, les manuelles didactique ou scolaire.

La distinction entre l’oral /l’écrit :

  1. La primauté de l’oral sur l’écrit

  2. La différance des substances basiques

  3. La ponctuation contre la prosodie

La primauté de l’oral sur l’écrit : on constate que l’oral s’était depuis l’antiquité à l’époque de philosophes grecs. C’est-à-dire, il est plus ancien que l’écrit.
 
La différence des substances basiques : le code oral a une substance sonore phonique alors que le code écrit a une substance visuelle graphique. Cette diversité implique différents marque pour exprimer le genre et le nombre ; le temps et la personne.
La ponctuation contre la prosodie : la communication orale exige la prosodiepour transmettre des informations au bout de message véhiculé pour l’efficacité du locuteur.
La communication écrite contrairement fait appel à la ponctuation pour apporter les informations.
NOTE BIEN : il doit mettre le point sur les I que la ponctuation est limitée à exprimer pleinement les informations apportées par le message. Elle se caractérise donc la pauvreté et sa polyvalence.

Comme elle est belle ! Sentiment
Vous faites votre travaille ! Ordre
On constate que le point d’exclamation exprime différemment en deux phrases des finalités différentes. Autrement dit que la forme écrite a seulement le point d’exclamation pour rendre toutes les nuances de l’intonation d’une influence (la surprise, l’enthousiasme, la joie, la torture, la colère, l’émerveillement et l’étonnement)
La sémiotique étudie le processus de la production de signification des signes. Selon la citation de Jack Goody  « La sémiotique  de l’écrit n’est pas un redoublement de la sémiotique de l’oral » la sémiotique de l’oral est définitivement de celle de l’écrit. Alors que les différences entre le code l’oral et l’écrit sont cinq points on expliquera là-dessous.
  • vLa différence de canal

  • vLa différence De situation 

  • vLa différence de Syntaxe 

  • vLa différence du marquage de genre et nombre 

  • vLa ponctuation 

On peut donner comme exemple : « ils changent »
         La différence de canal : il est évident à l’un qui est auditif : oral et l’autre de l’écrit.
         La différence De situation : à l’oral, interlocuteur est localisé en face du locuteur, alors que l’écrit le lecteur se trouve loin de l’auteur.
         La différence de Syntaxe : on utilise souvent des phrases  simples à une situation orale puisque à l’écrit exige des phrases complexes.
         La différence du marquage de genre et nombre : prenons l’énonce suivant «  ils changent », dans cet énoncé, les marques graphiques de genres et nombres s’impliquent au deux marques « ils » et « changent » , contrairement a l’oral, les marques de genre et nombre sont absentes.
         La ponctuation : elle est destiné à résoudre le problème d’emplacement l’intonation reste incapable de rendre toute la richesse de cette dernière, tant dans ses fonctions grammaticales que dans fonctions expressives.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X
%d bloggers like this: