Méthodologie de la production écrite

Les épreuves anticipées de français du Bac nécessitent de revenir en détails sur la méthodologie de l’épreuve écrite et les connecteurs logiques.

▪La méthodologie de la production écrite :


1- Prenez le temps de bien lire les sujets pour vous assurez de faire le bon choix et d’avoir suffisamment d’éléments et d’arguments avant de vous lancer.


2- Repérez les mots-clés du sujet. Ils vous permettront d’organiser vos idées.


3- Ecrivez vos idées au brouillon en les structurant (à l’aide d’un tableau, par exemple) pour faire une première ébauche de plan. Même s’il ne s’agit pas d’un texte argumentatif, il est important d’organiser vos idées.


4- Utilisez un vocabulaire correct et des structures grammaticales françaises pour rédiger votre texte. Evitez les phrases trop longues qui augmentent les risques d’erreurs.


5- Prenez le temps de relire.


Qu’est qu’on demande à l’élève le jour de l’examen ?


–Le cadre de référence est clair : le candidat doit rédiger “un texte argumentatif” en rapport avec le programme et exprimer un point de vue et le soutenir par des arguments.


—La production écrite doit contenir 3 parties :


1- Introduction

2- Développement
3- Conclusion

Ce sont 3 parties bien séparées du point de vue typographique.


▪(Les connecteurs logiques / Les relations logiques / Les articulations logiques / Les connecteurs linguistiques / Les liens logiques / Les mots de liaison) —> Ce sont les mêmes sens.


Les connecteurs logiques relient les idées entre elles dans un raisonnement, ils permettent de passer de l’argument à l’exemple, d’un argument à l’argument suivant.


▪Quelques connecteurs logiques qui vous permettront de rédiger un texte cohérent lors de “Production Écrite” :


-Pour bien écrire et argumenter, il y a plusieurs connecteurs logiques et linguistiques.


–Je vous propose la méthodologie de la production écrite et les connecteurs linguistiques les plus nécessaires et importants :


■ 1- Introduction :


-L’introduction est très importante, c’est une définition du thème, une entrée en matière, une présentation générale où je montrerai l’intérêt du sujet.


–Elle se rapporte au sujet abordé, alors il faut bien dégager le thème et bien comprendre la problématique (ou la question) soulevée.


Pour rédiger une introduction :


▪Débuter par une phrase d’accroche.

– (Amener adroitement le sujet dans une première phrase d’accroche).

▪Donner la définition du thème abordé.

-(Définir en quelques mots les termes essentiels du sujet).

▪Exposer la problématique.

(Énoncer le problème soulevé par le sujet sous forme de question directe ou indirecte).

▪Annoncer le plan.

(Annoncer clairement et brièvement le plan choisi par des phrases rédigées).

■ 2- Développement :


–L’organisation générale du développement doit montrer que votre rédaction est cohérente et progresse.


▪Développer et justifier l’idée ou le thème abordé par 3 arguments au moins.


▪Les arguments doivent être pertinents et cohérents, c’est-à-dire bien enchaînés.


▪Il est important d’illustrer chaque idée par des exemples tirés de votre expérience et des oeuvres programmées.


–Les étapes de la progression du développement sont marquées par des connecteurs logiques appropriés.


● Pour énumérer des arguments :


▪Exemple 1 :


D’abord,…

Ensuite,…
Puis,…
De plus,…
En outre,…
Par ailleurs,…
Enfin,…

▪Exemple 2 :


En premier lieu,…

En deuxième lieu,…
En troisième lieu,…
En quatrième lieu,…
En dernier lieu,…

● Pour marquer une suite d’idées exprimant une cause :


Car…

En effet,…
Parce que…
Du fait que…
Étant donné que…
Puisque…
Sous prétexte que…
Comme…

● Pour marquer une suite d’idées exprimant une conséquence :


Par conséquent,…

C’est pourquoi…
Ainsi,…
Alors,…
En conséquence,…
Dès lors,…
D’où…

● Pour exprimer une opposition ou une réfutation :


Cependant,…

Mais,…
Toutefois,…
Néanmoins,…
Pourtant,…
Par contre,…
Au contraire,…
En revanche,…

● Pour montrer son accord :


J’admets que…

J’approuve…
Je reconnais…
Je suis d’accord…

● Pour montrer son désaccord :


Je condamne…

Je reproche…
Je proteste…
Je critique…
J’accuse…
Je réfute l’argument…
Je suis contre…

● Pour donner un exemple :


Considérons par exemple le cas de…

Tel est le cas, par exemple, de…
Son cas ne fait qu’illustrer celui de…
Si l’on prend le cas de…
L’exemple le plus significatif nous est fourni par…
Prenons le cas de…

● Pour exprimer un point de vue personnel :


Selon moi,…

À mon avis,…
Personnellement,…
En ce qui me concerne,…
D’après moi,…
Je pense que…
Il me semble que…
J’assure que…
J’affirme que…
Je déclare que…

■ 3- Conclusion :


Enfin,…

Finalement,…
En conclusion,…
En guise de conclusion,…
Pour conclure,…
Pour terminer,…
Pour finir,…
En fin de compte,…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X
%d bloggers like this: